-570- L'erratique traité très théorique du trait rare errant -570-

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, octobre 31 2014

Erratique.... forcément

couverture_AOC

lundi, mars 19 2012

A la façon de MdM

A la façon de MdM

lundi, décembre 5 2011

et alors...

dragon_et_chimere_2net.jpg

Pieds et poing liés, je nous ne m’occupe plus de l’extérieur immédiat dommage, les
Jets de pierres ne me blessant pas, je nous ai oublié que je nous sommes confiné
Dans une gangue insondable. Ce n’est que trop tard que je nous craignons
La menace qui pourrait venir de l’extérieur , et pourtant, les dizaines de
Geux ignares n’imagine pas ce que je nous pouvons vraiment être. Pour cela
Le minimum serait qu’ils chercehent ce qu’il est advenu du prof et de son frère
Du coup, ils leur suffiraient d’additionner deux plus un… mais non, tel des
Loups assoiffés de gloire ces idiots de savants détruisent croyant apprendre…


*********************************Sofrahine******************************************

lundi, février 7 2011

hé! qui est libre?

nautilus_1

Où nous/je suis nous donc? nous/je
Tombe toujours plus bas. Et pourtant,
Là, je vois bien que je progresse, je sens la
Pluie tomber sur moi/nous et l'entité minérale
Se mélange toujours en moi/nous. Mes/nos sens ne se
Morfondent pas! Plus je/nous regardons à l'intérieur, plus
Les regards se propagent vers l'extérieur, tel l'anneau de moëbius
Hommes et minéraux n'ont plus de faces attitrées. Tout s'harmonise simplement
Insomnius... Insomniae... Insomnies... Les pierres ne rêvent plus, mais cela va changer.


********************************************Hinal Edouard, Paléo-professeur**************************

lundi, décembre 13 2010

rémission

rouflaquette

lundi, mars 16 2009

Rêves du soir

reves.jpg

Songes, et autres fantasmagories défilent devant nos/mes bio-paléo-capteurs ; source
du chaos qui alimente nos/mes synapso-paléo-relais Nous/je sommes dérouté, perturbé.
Crépuscules et aubes sont pourtant si semblables, rien de devrait les séparer…


******* Rapport erratique N° so7 de la Sonde Hinallienne*******

dimanche, mars 8 2009

Gamme d'avortements

nuage.jpg


chauve.jpg


savant.jpg


nosferatu.jpg


frankenstein.jpg



Égaré, non ! je, nous ne le croyons pas, ce n’est pas conceptuellement possible
Dans chaque lieu, où, je, nous nous dirigeons, je nous fusionnons en phase avec
L’immensité qui nous entoure ; l’exploration ne fait que commencer réellement



******* Rapport erratique N° Lso de la Sonde Hinallienne*******

mardi, décembre 11 2007

Feu intérieur

Bien que mon esprit est accepté l'inéluctable,
Otant ainsi à mon espoir toutes velléités d'exister,
Un conflit en mon sein s'est déclaré.
Il se trouve, que mon corps résiste péniblement.
Le feu me ronge, intérieur et puissant,
La fournaise se nourrit de mes entrailles.
Or, je sens petit à petit, toutes mes forces
Naturelles s'échapper de mon être.
Non!! ce combat futile me semble vain!
Et je ne comprend vraiment pas pourquoi
Mon corps lutte; il serait pourtant si facile,
Et si confortable de se laisser choir
Ne voyant pas d'échappatoire, j'espère
Trouver bientôt la sérénité tant désiré.





********** testament du professeur Edouard Charles Hinal-Osvald **********

jeudi, octobre 4 2007

impureté

421187.jpg

Violentes sont les migraines qui me lardent la cervelle,
Isolé, je vois mes expériences stagner, j'enrage, je boue.
Rare sont les moments sans douleurs, où je suis productif
Urgemment il a fallu trouver une solution pour aller de l'avant
Stiche, monsieur stiche, c'est ainsi que se nomme mon assistant


******************* Professeur Edouard Hinal *******************